Portrait vum Anne Faber

Numm? Faber
Virnumm? Anne
Joer vun der 1re? 2002
Wat méchs du hautzedaags?         Ech schreiwe Kachbicher, produzeieren Teléssendungen, ginn Kachkueren an machen alles wat Anne’s Kitchen ass.  
Wat begeeschtert dech am meeschten an dengem Beruff?           Dass all Dach aanescht ass an ech mäin eegenen Boss sinn a ganz vill Fräiheet hun.        
Wat ass deng beschten Erënnerung un de Kolléisch?         Bei Kolleisch in Concert matzemachen. An de Kleeschen – wat war dat all Keiers Chaos am Haus wann deen komm ass!    
Wat huet de Kolléisch dir bruecht?         En Diplom.        
Iwwer wéi een Ancien wéils du eppes an der Newsletter liesen an firwat?         Egal, soulang d’Leit intressant sinn an eppes ze zielen hunn intresseiert et mech.        
Wors du op Lloret?       Jo…      
Wors du jeemools zeréck op Lloret?         Hell no! Et ginn vill zevill intressant Platzen op der Welt ze entdecken!      
Zum Schluss, wéi een Rod géifs du engem Schüler den haut am Kolléisch ass mat op de Wee ginn ?               Loss der net zevill soen ‘et gett nemmen deen een Wee’. Zu Letzebuerg gett oft ganz limitéiert geduecht: du gees Englesch studeieren, also muss du jo baal Englesch Proff ginn. Et ass wichteg säin eegene Wee ze fannen an net ze mengen dass alles sou sinn muss wei et all Mensch mecht!  

Assemblé générale 2019

Dënschdes, den 19. Februar haaten d’Ancien vum Kolléisch hir Assemblé générale. De President Henry DE RON huet bei dëser Gelegenheet ennerstrach dat mir eis als Associatioun wëllen enéieren, néi opstellen an déi Jonk ALumni vum Kolléisch verstäerkt och wëllen uschwätzen.

Faire un don

L’Association des Anciens de l’Athénée soutient en particulier les projets d’établissement par lesquels elle est sollicitée. 

Actuellement elle contribue au prix du meilleur élève, qui est un prix qui est décerné au meilleur d’une année scolaire pour une matière (p.ex. : meilleur élève en chimie en classe de 3e, meilleur élève en langue allemande en classe de 7e, etc…) (Projet Meilleur Eleve). Elle contribue aussi à soutenir l’équipe des premiers secours , l’Eischt Hellef Team Kolléisch (EHTK) autour de Jean-Louis Gindt pour ses besoins en matériel dédactique (Projet EHTK). 

Ces projets ne se financent pas d’eux même et l’Association des Anciens de l’Athénée serait ravie de recevoir un soutien de votre part sous la forme d’un don.

Ce don peut se faire moyennant virement sur le compte de l’Association des Anciens de l’Athénée auprès des CCP sous le numéro LU06 1111 0758 8834 0000 (BIC : CCPLLULL ) avec la mention « Projet …. + nom du donateur ».

C’est uniquement à travers vos contributions que l’Association des Anciens de l’Athénée parviendra à durablement soutenir ces précieuses initiatives.

*N.B. : Les dons faire à l’Association des Anciens de l’Athénée ne sont pas fiscalement déductibles.

Visite Parlement Européen 17 décembre 2016

À 06.30 le matin, l’autocar et la majorité des participants étaient bien au rendez-vous avancé d’une demi-heure à cause des mesures de sécurité au P.E. suite aux attaques de Paris. Mais nous apprenions que notre présidente ainsi que notre trésorier avaient dû se désister à cause d’obligations professionnelles de dernière minute. C’est donc notre vice-président, souffrant qui plus est, qui a dû assumer. Un grand merci à Romain.

Avant de partir, nous avons encore eu droit à un petit exercice sportif. En effet, nous avons parcouru le P+R Howald en long et en large à la recherche de deux personnes inscrites, mais introuvables. En fin de compte, juste avant 07.00 heures, nous avons mis les voiles.

Après un parcours sans problème, nous sommes arrivés au P.E. ou nous avons bien profité du fait que nous étions un mini-groupe. Au poste de sécurité, on nous a fait passer à côté des grands groupes, et nous passions comme une lettre à la poste – sauf le soussigné avec son ceinturon à boucle métallique – comme d’habitude.

En attendant M. Frank Engel, « notre » député européen, ses assistants nous ont expliqué le fonctionnement du parlement, et notamment la procédure des votes à laquelle nous allions assister, seul moment de la semaine où l’hémicycle du parlement est bien rempli.

Dès son arrivée, M. Engel a abordé un certain nombre de problèmes européens d’actualité avec une franchise, voire une candeur inhabituelle chez beaucoup de politiciens. Une expérience rafraîchissante au possible qui s’est muée en une discussion des plus intéressantes.

Nous nous sommes ensuite déplacés sur les tribunes des visiteurs de l’amphithéâtre où nous avons pu assister à la fin d’un débat, suivi de la session des votes sur les résolutions et décisions de la semaine. Si on ne nous avait pas mis en garde, nous n’aurions rien compris à la manière dont nos élus s’y prennent pour nous représenter.

Ce qui m’a également impressionné, c’est l’aisance et le naturel avec lesquels la plupart des intervenants maniaient et acceptaient les langues dans cette tour de Babel, assistés évidemment par un service de traduction à la hauteur. Les anti-européens, arborant leurs petits drapeaux nationaux de toutes les couleurs sur leurs pupitres, et dont on sait qu’ils sont malheureusement dangereux pour l’Europe, avaient l’air tout simplement ridicules et d’un autre âge dans cet endroit.

Après les votes, on revenait cependant au niveau non national, mais régional. Nous étions accueillis au restaurant du P.E. comme invités de M. Engel avec un menu alsacien, accompagné de vins également alsaciens. Nous ne nous sommes plaints ni du menu, ni de la conversation tournant autour de l’Europe et de son avenir.

Nous avons quitté le parlement avec moultes impressions nouvelles, nous sommes rendus avec notre autocar à la place de l’Etoile d’où nous partions sur les marchés de Noël sous haute surveillance policière et militaire (les marchés, pas nous).

Tout le monde était au rendez-vous pour rentrer. Le retour nous a permis de constater que Luxembourg n’est pas la seule ville bénéficiant d’embouteillages monstres, mais pour le reste le trajet s’est effectué sans anicroche. Nous étions de retour au bercail, ou du moins au P+R Howald vers 20 heures.